lundi, juin 15, 2009

Truculente Mônica Passos


Photos prises lors du concert d'Aldo Romano (batterie) au Duc des Lombards, le 20 décembre 2003, où Mônica Passos était l'invitée. Emmanuel Bex était à l'orgue, Nelson Veras à la guitare... Elle était ce soir-là spécialement merveilleuse, et parlait beaucoup, beaucoup, dans une verve qui faisait rire tout le monde...

MÔNICA PASSOS SEPTET à Maisons Laffitte (78)
Le Jeudi 25 Juin 2009 à 21h00
dans le cadre du festival JAZZ A MAISONS LAFFITTE
Salle Malesherbes
place du Château
78600 Maisons Laffitte

Mônica Passos (guitare/chant), Jean-Philippe Crespin (guitares 6 et 7 cordes), Daniel Beaussier (clarinette/hautbois/saxophones/flûte), Jean-Yves Lenoble (violon alto), Margot Varret (harpe), Edmundo Carneiro (percussions).

*****

"Une véritable tornade dotée d'une voix d'or dont elle joue sans fausse pudeur pour émouvoir ou secouer de rire." (France soir)

"Brésilienne, exubérante, railleuse, Mônica Passos joue des atouts de sa voix ample, forte, et d'une élégance artistique naturelle. Comédienne exigeante,la chanteuse emplume les mélodies les plus sévères,dégage Milton Nascimento de ses timidités, brise la glace à la première octave franchie et en finit avec les clichés brésiliens. Elle est une des artistes du monde installées à Paris les plus originales. Chanteuse,rythmicienne, danseuse, siffleuse, diva, elle relève du phénomène naturel anormal. Sa générosité de corps,ses petits cris et grimaces, rehaussent comme un diamant ce naturel qui excède sa nature : le sens animal du public, de la scène et du don. La spontanéité écrite dans le ciel."(Le Monde, Francis Marmande)

Symbole mathématique en huit couché qui symbolise l'infini, l'éternel retour, Lemniscate est aussi le titre de son dernier album et du spectacle qui en est né.Elle y revisite ses coups de coeur et les réinterprète comme le faisaient déjà, dans les années 30, les modernistes brésiliens du mouvement anthropophagiste. Adoptée par la France depuis plus de vingt ans, Mônica Passos s'offre un voyage en chansons à travers son propre héritage musical, du Brésil à la France : de La mémoire et la mer (Ferré) à Rider on the storm (Doors) en passant par Caravan (Ellington) ou Carmen (Bizet)